Eprouver du bonheur en toute occasion et éviter la souffrance

en Histoires positives

6) Eprouver du bonheur en toute occasion et éviter la souffrance

Réalisez-vous que vous pouvez éprouver du bonheur même si vous avez des mauvaises expériences ? Vos sentiments dépendent de vos réactions et de votre attitude. Vous avez le pouvoir de choisir comment réagir et comment percevoir une situation.

Comme dit un proverbe bouddhiste ¨La douleur est inévitable, la souffrance est facultative¨.

La douleur est inévitable. La souffrance est un ensemble d’habitudes de l’esprit que nous avons inconsciemment et passivement adoptées  pour répondre à ces douleurs inévitables que la vie met sur notre chemin. Nous pouvons créer de nouvelles habitudes. Nous sommes des machines d’apprentissage incroyablement efficaces.

Dans le passé, nous avons appris ces habitudes de nos parents, de nos proches et amis, de notre culture, de ce qui semblait fonctionner une fois. Il est possible de prendre le contrôle de votre propre attention et apprendre à la libérer de cette tendance à se concentrer sur la blessure, la douleur, le manque et les regrets.

Les pensées se développent avec attention. Si vous vous concentrez sur les pensées négatives, elles vont se développer encore plus.

¨Si vous prêtez attention à l’obscurité, vous ne trouverez jamais la lumière.¨

Concentrez-vous et prêtez attention au rationnel, au positif et au bon. Entraînez-vous à vous concentrer sur des pensées positives qui vous feront avancer dans la bonne direction.

Les deux sandales

En Inde, les trains sont toujours bondés. Un jour, un passager qui était assis sur le toit même du wagon perdit l’une de ses sandales, qui tomba à l’extérieur. Aussitôt, il saisit sa deuxième sandale et la jeta le long de la voie.

L’un des passagers assis à côté de lui s’en étonna.

L’homme lui répondit :

– Je n’ai que faire d’une seule sandale. Et si quelqu’un trouve celle qui est tombée, elle ne lui sera pas davantage utile. Autant trouver la paire !

Histoire indienne contemporaine rapportée par l’écrivain français Jean-Claude Carrière

Si nous ressentons du désagrément à cause d’un fait qui nous arrive, l’idée de savoir que quelqu’un d’autre en retirera du bien ou du profit peut alléger notre peine. En avez-vous déjà fait l’expérience ?

N’est-ce pas finalement une bonne façon d’éprouver du bonheur en toute occasion ?

(¨Les Philo-Fables¨, de Michel Piquemal et Alban Michel)

Photo : Rupert Ganzer

 

{ 4 commentaires… laissez un commentaire }
  • Fazo Sep 30, 2014

    Le sacrifice put être une forme de satisfaction 🙂

    Répondre
  • Gana Déc 31, 2015

    Merci pour ce joli partage.
    Je vous souhaite une très belle fin d’année 2015.
    @u plaisir.

    Répondre
  • oued Fév 1, 2016

    jaimerai être toujours optimiste
    merci beaucoup pour tout.;;

    Répondre
    • Tsveti Fév 1, 2016

      Oued, on peut toujours voir le bon côté des choses,
      pourvu que l’on prenne la décision de le faire:)

      Répondre

Laisser un commentaire

Article suivant:

Article précédent: