Croyances limitantes: comment les reconnaître

en Développement personnel

Croyances limitantesQu’est-ce qu’une croyance? C’est un sentiment de certitude à propos de ce que quelque chose signifie. Le défi est que la plupart de nos croyances sont des généralisations de notre passé, basées sur nos interprétations d’expériences douloureuses et agréable. Souvent, nos croyances sont de fausses interprétations des événements passés.

Les croyances limitantes servent de filtres à notre réalité. Nous voyons la réalité d’une manière différente des autres parce que nous avons des croyances différentes de celles d’autres personnes. La même situation est perçue différemment par des personnes différentes. C’est pourquoi, la situation que nous trouvons drôle pourrait être totalement déprimante pour les autres.

Nous créons des croyances car elles simplifient nos vies. Si vous, par exemple, vous êtes brûlé par un poêle chaud, la prochaine fois que le poêle est chaud, vous ne le toucherez pas parce que vous croyez que vous allez vous brûler. C’est l’exemple d’une croyance positive qui vous simplifie la vie et vous protège.

Toutefois, lorsque vous créez une croyance limitante, votre vie perd de sa richesse car vous n’êtes pas en mesure de la percevoir correctement. Par exemple, si vous avez été blessé/e dans une relation et vous commencez à croire que tous les hommes/toutes les femmes sont les mêmes, cette croyance ne vous permettra pas de voir des hommes / femmes qui ne rentrent pas dans votre système de croyance.

Beaucoup de gens regardent à tort le monde et pensent que ce qu’ils voient est le monde réel. Cependant, les croyances limitantes colorent leurs vies d’une façon qui n’est vraie que pour eux. Il est très difficile pour ces personnes de comprendre que la vie qu’elles perçoivent est telle uniquement à cause de leurs croyances.

Comment reconnaître les croyances limitantes

Vous pouvez constater vos propres croyances négatives lorsque  vous vous surprenez à penser/dire des choses comme:

«La vie est …»

«Je suis une personne …»

«Gagner de l’argent c’est …»

«Je ne peux pas faire cela parce que …»

Si vous vous trouvez à répéter un certain genre de phrase tout le temps, vous devez réaliser que c’est une croyance que vous avez. Si la croyance est positive, par exemple, vous continuez à répéter que vous êtes chanceux, vous ne devriez pas y toucher car elle vous sert. Toutefois, si vous vous surprenez à répéter des déclarations dévalorisantes ou négatives telles que «Je suis un perdant», vous devriez changer cette croyance.

Vous devez aussi comprendre que votre opinion et la façon dont vous voyez le monde sont influencées par vos croyances. Si vous n’aimez pas quelque chose, cela signifie que vous avez une sorte de croyance limitante au sujet de cette chose. Si vous trouvez quelque chose de déprimant, c’est à cause de vos croyances.

Certaines de ces croyances sont difficiles à découvrir, car elles ont été créées à un très jeune âge. Elles ont été acquises  de vos parents et elles ne vous servent plus, mais elles continuent à filtrer vos expériences à leur propre façon, parce que vous ne parvenez pas à les remarquer et les éliminer.

Peu importe depuis combien de temps vous avez une certaine croyance, vous pouvez toujours l’éliminer parce que vos croyances sont actives dans votre esprit conscient. Parfois, elles sont cachées sous des pensées «innocentes», mais on peut toujours les découvrir par une analyse de nos pensées.

Donc, pour découvrir vos croyances négatives vous devrez faire attention à vos pensées quotidiennes et si une pensée est négative, demandez-vous pourquoi vous pensez de cette façon négative. Cela va mettre à nu votre croyance.

Essayez de vous rappeler aussi ce que vos proches avaient l’habitude de vous dire dans les domaines où vous échouiez. Si, par exemple, vous avez des difficultés avec l’argent, peut-être que vos parents disaient des phrases comme «L’argent est dur à gagner», «L’argent ne pousse pas sur les arbres» où «Je ne peux pas me permettre cela».

Ça peut prendre un certain temps de découvrir vos croyances, mais ce sera du temps bien dépensé. La qualité de votre vie en dépend. Passez un peu de temps maintenant pour les découvrir et les éliminer et vous allez, dans une grande mesure, améliorer votre vie.

Dans mon prochain article je vais vous donner des idées comment on peut se libérer de ces croyances limitantes et pensées négatives.

Pour suivre mes publications et conseils facilement, inscrivez-vous à la newsletter de penssespositives.com. C’est gratuit.

Avez-vous découvert vos croyances négatives ? Comment ? Quelles sont vos croyances limitantes? Comment vous empêchent-elles de réussir dans votre vie ? Quelle est leur influence sur votre estime de soi, sur vos relations ? Partager votre expérience avec nous dans les commentaires…

Je vous souhaite une belle journée et plus de pensées positives!

Photo Nicolas Colemonts

 

{ 5 commentaires… laissez un commentaire }
  • osseni Nov 6, 2013

    I’ll n’est pas facile mais c’est possible. Un etre qui t’a marque negativement laisse des comportement que tu arrives a detectera ceci fait que chaque fois devant une situation pareille tu penses negativementa. C’est le coup de la vie mais I’ll faut que cela change.

    Répondre
  • Pierre Nov 7, 2013

    Je suis content d’avoir trouvé votre site et de lire vos articles. Je suis très intéressé par ce genre de pensée. Surtout qu’actuellement j’en ai grand besoin. Merci!

    Répondre
  • Tsveti Nov 7, 2013

    Bonjour Pierre,
    Merci pour ton soutien. J’espère vraiment pouvoir aider mes lecteurs à se sentir mieux et avoir plus de confiance en eux. Cela me remplit d’énergie. Moi aussi j’ai besoin de vous!

    Répondre
    • chiarath Mar 31, 2016

      Salut a tous jaime beaucoup cette page. Elle est educative et cela pour la vie. Merci

      Répondre
  • Mary Mar 31, 2016

    Je trouve qu’il est difficile d’identifier nos propres croyances, cela prend du temps et demande de se pencher sur les pensées qui nous traversent. C’est la pleine conscience qui m’a permis d’identifier les pensées, positives et négatives qui traversent et parfois encombrent mon cerveau. J’ai pu réaliser qu’elles étaient nombreuses et surtout que j’avais souvent les mêmes. Petit à petit la méditation m’a aidée à apaiser ce flot parasite qui non seulement fatigue l’esprit mais en plus limite ou gène les actions. Aujourd’hui j’ai pris l’habitude de contre carrer les croyances telles que « je suis nulle » en listant tout ce que j’ai réussi dans la vie, et en me remémorant chaque soir ce que j’ai réalisé de satisfaisant dans la journée. Je vous invite à pratiquer cet exercice : il permet de poser un regard positif sur les actions que l’on réalise et les évènements de la journée. Je n’imaginais pas au départ en repérer autant : « la satisfaction d’avoir pris le temps de réaliser un document de travail que j’envisageais faire depuis des mois », « le remerciement d’une personne à qui j’ai transmis une information qui peut l’aider », « le contentement d’avoir eu l’idée de changer de trajet, pour éviter une manif », « le confort de conduite dans la nouvelle voiture que je viens de m’offrir », « un RDV pris pour une séance de shiatsu », « la joie de profiter d’un rayon de soleil en cette journée pluvieuse », « l’attention de mon conjoint qui me prépare un repas « ……. Quant à la croyance « je suis indispensable » que j’ai repérée récemment, je tente de la contre carrer dès que je la voit pointer le bout de son nez, en me répétant « les autres sont capables de se débrouiller sans moi » ce qui m’amène à apprendre à déléguer. Cela demande du temps et de l’énergie car le naturel revient vite au galop. Mais l’effort en vaut la peine si l’on veut se réaliser et sortir des croyances dans lesquelles notre éducation, notre famille, nos modèles….. nous ont embarqués malgré eux.
    Belle soirée à tous
    Mary

    Répondre

Laisser un commentaire