Regretter les expériences qu’on a connues, c’est arrêter son propre développement; les nier, c’est mettre un mensonge sur les lèvres de sa propre vie. Ce n’est rien moins que le reniement de l’âme.

Oscar Wilde

{ 3 commentaires… laissez un commentaire }
  • Benoît Août 2, 2014

    Comme se repentir et regretter sont deux choses différentes. (selon moi)

    Premièrement regretter c’est se plaindre du fait d’avoir agis sous le coup d’une impulsion telle que la peur ou la colère… (selon moi) Alors que selon le dictionnaire c’est 1-un chagrin causé par la perte[…] ou encore 2 – Remords douloureux; repentir. Regret d’une faute.(Larousse)

    Deuxièmement en fait, en se fiant à ce qui est écrit dans le Larousse c’est deux notions qui auraient des connexions sauf que se repentir serait: «Un vif regret», donc plus qu’un chagrin.

    Et ce regret est devant les faits accomplis et en pleine connaissance de cause?

    Je suis beaucoup dans la distinction, à filtrer ce que je reçois présentement et je le fais à la lumière de ce que je connais et de ce en quoi j’ai foi. J’en suis à mettre du sens, alors qu’avant j’étais plus opaque, là je filtre mon information en regard de ces deux nouvelles données assimilées, ce que je connais et ce en quoi je suis engagé.

    Je dis tout ça, parce que regretter cela me concerne dans la mesure où je me suis senti coupable de plusieurs maux contemporains, des choses qu’en fait je n’ai pas de maîtrise sur. Des choses que je dois compenser par des bonnes actions, mais en fait je ne suis plus du tout sûr que ces gestes sont bénéfiques, je suis donc incertain, je suis plus tombé dans l’attitude qui dit qu’en définitive j’en sais très peu, mais que je suis ouvert pour apprendre sur ce qui me regarde, tout en restant actif en posant des gestes qui me semblent sensés. Avant j’agissais avec la certitude qu’une erreur il fallait la payer à vie.

    Finalement tout ça pour dire que j’étais interpellé par cette citation, que j’avais une façon biaisée de voir mon environnement immédiat, que j’ai fait les changements qui s’imposaient. Que mes actions vont de plus en plus dans le sens de quelqu’un qui se réalise plutôt que quelqu’un qui cherche à remonter son estime personnelle.

    Parce que oui, il arrive de faire une erreur, mais c’est comme cuisiner on fait parfois des fautes payantes qui créent de nouvelles saveurs? (Je cuisine un peu, alors ne pas le prendre au pied de la lettre)

    Il y a une personne que je regrette, mais je n’y peux rien c’est un senti. À moins que quelqu’un me dise que ce genre de regret connait une fin aussi, qu’il existe un moyen de prendre ses distances pour approcher quelqu’un d’autre.

    Merci Tsveti

    Répondre
  • Catherine Août 2, 2014

    Pour ma part, il est plus difficile de faire le deuil des expériences que l’on a pas vécue par une erreur de jugement que regretter les choses que l’on a faites. Par exemple, j’ai connu un garçon a une autre époque dont j’étais tombée amoureuse sur le tard, car lui était amoureux de moi depuis la première fois ou presque. Alors je tentais de le séduire pour qu’enfin cela aboutisse a quelque chose, mais j’ai rencontrer un autre gars très gentil qui répondait a ce moment la a mes besoins de sécurités. Donc, lorsque le premier c’est aperçu qu’il était pour me perdre, il m’a déclaré son amour. J’ai fait le choix de rester avec le deuxième et il y aura toujours un doute dans mon esprit. Qu’est-ce qui serait arrivé si j’avais choisi le premier? Serais-je encore avec lui en ce moment? Est ce que j’ai perdu mon âme sœur pour toujours? Tant de question qui demeureront sans réponse malheureusement et qui font partie de mon parcours de vie.

    Répondre

Laisser un commentaire